Historique

L’ODB recyclerie, où nous sommes heureux de vous accueillir, c’est pour celui et celle qui le découvre un espace où acheter des « occasions » ! Puis, au fil des déambulations dans les rayons ou lors d’une deuxième visite, on perçoit une alchimie qui donne envie de revenir pour donner, acheter, participer, rencontrer, créer, partager… pour contribuer à cette activité qui n’a d’autre enjeu que de montrer que chacun peut être un « artisan du changement ».

« œuvrer, en posant des actes, aussi petits soient-ils, dans notre société de surconsommation, qui font naître d’autres alternatives pour une société où l’économie est au service de l’homme, de sa dignité et de la planète. »

L’idée de ce projet a germé il y a trois ans : un an de maturation, de démarches avant de sonner la cloche le 13 septembre 2017 et enfin d’ouvrir les portes de l’ODB au public.

Nous pourrions vous conter les méandres pour arriver jusque là mais à quoi bon ; nous sommes de fervents optimistes qui avons décidé de nous appuyer sur ce qui fonctionne. Là est notre recette, certes parfois improvisée, mais qui est aujourd’hui une force partagée.

Modeste recette pour faire de l’OR des Bennes

(à diffuser largement, pas de brevet déposé et sans droit d’auteur)

  • Refaire le monde au gré de quelques rencontres ; laisser germer le temps qu’il faut pour voir émerger le désir ;
  • Réunir des utopistes dotés de qualités et de compétences complémentaires ;
  • Malaxer plusieurs heures les intelligences jusqu’à métamorphose en projet réaliste ;
  • Ajouter de la détermination, de l’audace, des convictions ;
  • Associer une brouette de bénévoles sacrément impliqués et inspirés ;
  • Agrémenter de confiance et de reconnaissance sans limite
    avec des pelles de bonne humeur et de joie,
    une bonne dose d’enthousiasme et de créativité,
    une grosse poignée de force de travail enrichie de solidarité ;
  • Sans oublier la matière première tirée des greniers, placards, poubelles… chacun sa touche personnelle ;
  • Diluer le tout dans un espace dédié en prenant soin de chacun et chacune (salarié, bénévole, donateur, stagiaire de tout poil, adhérent, sympathisant, …).

 

Il ne vous reste qu’à venir déguster 3 jours par semaine toutes les saveurs de cette création.

Vous risquez d’y prendre goût, d’avoir envie d’apporter vos talents, votre contribution de donateur, d’acheteur, de bricoleur, de créateur, d’organisateur pour faire évoluer et perdurer cette recette

Et ainsi de rejoindre l’élan de cette équipe qui œuvre pour le bien commun qui nous relie les uns aux autres.

« A FORCE DE SACRIFIER L’ESSENTIEL POUR L’URGENCE, ON FINIT PAR OUBLIER L’URGENCE DE L’ESSENTIEL. »  E. MORIN

Lire aussi :